TOUVOIS se situe au sud de la Loire-Atlantique et aux frontières de la Vendée.

L’Eglise a toujours été dédiée à St Jacques le Majeur. Brûlée à la révolution, elle est reconstruite au XIXème siècle ; elle mériterait une nouvelle restauration au XXIème siècle …

Touvois « qui veut dire toutes les voies » se trouvait être un lieu de passage des pèlerins vers St Jacques de Compostelle. La maison de retraite Bon Accueil était un relais pour ces pèlerins, l’emblème la coquille des jacquets est gravée sur la cheminée de la salle du restaurant qui en fait foi.

C’est une commune d’environ 1500 habitants, à dominante agricole, la forêt de Touvois située aux portes de l’agglomération permet de très agréables promenades. De jeunes artisans se sont installés sur Touvois et donnent un renouveau et une dynamique attendue. De nouveaux lotissements ont contribué à l’installation de jeunes foyers et les deux écoles (privé et publique) ont dû prévoir des agrandissements.

Notre paroisse est riche d’une trentaine de calvaires, statues religieuses ou chapelles érigés par nos ancêtres, témoignages de leur Foi. La plus importante de ces Chapelles, est celle de Fréligné. Située à 2kms du bourg, sur la route de Falleron (Vendée) ; Chapelle datant du XII – XIIIème siècle, très simple. Elle est ouverte au public tous les jours.

Lieu de Pèlerinage, 8 septembre , nativité de la Vierge Marie ; en 1689 Messire Binet, archidiacre, constatait déjà qu’il y avait eu de tous temps de grandes dévotions à Notre-Dame de Fréligné. Actuellement, ce pèlerinage existe toujours et à lieu le samedi et dimanche après le 8 septembre. -samedi après-midi – une marche réflexion pour les jeunes, qui animent la messe du soir. -dimanche matin – messe solennelle -dimanche après-midi – cérémonie à la Fontaine avec procession et chapelet vers la Chapelle de Fréligné, le Salut du Saint-Sacrement clôture ce pèlerinage.

De la construction de cette Chapelle, on ne connaît qu’une légende de capitaines Anglais qui auraient échoués ici, sauvés des eaux, ils avaient fait la promesse de construire une Chapelle près du lieu de leur débarquement ; Dans la Chapelle, une pierre tombale au nom de Marie Musset décédée à 17 ans (fille de M Michel-René Musset, entré dans les ordres après son veuvage, et fut curé de Touvois de décembre 1818 jusqu’en juillet 1835. ) A l’entrée de la Chapelle, un énorme bénitier creusé dans la pierre, il provient du monastère du Val de Morière qui était un couvent de femmes dépendant de l’Abbaye de Fontevrault et dont il ne reste rien. Ces deux lieux religieux étaient desservis par les moines de Geneston.

La Fontaine et son jardin dates de 1820

Partage:
Laurence - Redactrice
Publié par: Laurence - Redactrice
Secrétaire de la Paroisse de Saint Philbert de Grand Lieu, je vous y accueille tous les jours du lundi au vendredi et je m'occupe également de la parution des articles sur le site Internet et du Facebook de la paroisse.