Les problèmes, non pas « obstacles » mais « appels de Dieu » (Catéchèse sur la prière) Lire ici

Covid-19 : les croyants seront « plus authentiques », estime le pape Lire ici

Alors que la pratique des sacrements est mise à l’épreuve de la pandémie et des restrictions imposées au culte, le pape François défend les fidèles catholiques : ils ne désaffecteront pas les églises mais ils seront « plus authentiques », estime-t-il dans un entretien accordé à l’agence de presse italienne AdnKronos rendu public ce 30 octobre 2020.

L’humanité est en train de vivre « des jours de grande incertitude », déplore-t-il : « Je prie tellement, je suis si, si proche de ceux qui souffrent, par la prière je suis avec ceux qui aident les personnes qui souffrent pour motif de santé, et pas seulement. » Le pape salue ainsi les « saints de la porte à côté ».

Sans commenter les décisions politiques imposant des restrictions aux cultes, il confie une histoire qui lui a « fait de la peine » : « J’ai appris qu’un évêque avait affirmé qu’avec cette pandémie les gens s’étaient ‘déshabitués’ – c’est ce qu’il a dit – à aller à l’église, qu’ils ne reviendront plus s’agenouiller  devant un crucifix ou recevoir le corps du Christ. »

Et le pape de réagir : « Je dis que si ces ‘gens’, comme les appelle cet évêque, venaient à l’église par habitude, alors c’est mieux qu’ils restent chez eux. C’est l’Esprit Saint qui appelle les personnes. Peut-être qu’après cette dure épreuve, avec ces nouvelles difficultés, avec la souffrance qui entre sous les toits, les fidèles seront plus vrais, plus authentiques. Je crois que c’est ce qui se passera. »

Reconfinement : ce passage de Don Camillo va vous redonner le moral Lire ici

 

 

 

 

 

 

Partage:
Laurence - Redactrice
Publié par: Laurence - Redactrice
Secrétaire de la Paroisse de Saint Philbert de Grand Lieu, je vous y accueille tous les jours du mardi au vendredi et je m'occupe également de la parution des articles sur le site Internet et du Facebook de la paroisse.