Edito : « Au rendez-vous de la Paix » !

Bienvenue,

Voici l'édito du 24 septembre au 7 octobre 2018.

 

Rassemblement  du MRJC et KLGB

Besançon  2 au 5 aout 2018.

Voilà maintenant près d’un an et demi qu’une équipe de jeunes, français et allemands surmotivés se sont démenés pour organiser « Le Festival International pour la Paix », cent ans après la fin de la première guerre mondiale. Ils ont  été secondés, pour la préparation et dans l’accompagnement du  festival par 300 bénévoles du MRJC, et du KLGB, deux associations d »Education Populaire française et allemande : un rendez-vous que nous ne voulions pas manquer Hubert et moi-même en ce début de nos vacances.

La sécurité présente, tout le monde a pu planter sa tente sur un grande espace municipal. Sous  la canicule francomptoise, un arbre  à palabre étendait ses larges branches feuillues en contre bas de l’entrée du campement . Il  fournissait un peu d’ombre et de fraîcheur à qui voulait ou pouvait se reposer, se détendre et jouer : mini piscine, jeux, canapés, coin super sympa.

« Je déclare ouvert le Festival international pour la Paix » :  Les quatre jours festifs sont lancés dans le grand hall « Micropolis » en fin d’après-midi. Trois mille jeunes et moins jeunes attendus et inscrits sont là. Nous sommes tous accueillis par l’adjointe au maire  et Paul HABERT, évêque de Besançon,

Nous voilà partis pour échanger, partager au travers d’un programme impressionnant. Il nous faut choisir les ateliers et  les carrefours  qui nous intéressent particulièrement en sachant que parmi ces ateliers et carrefours il nous était impossible d’être présents partout.

Dans cette animation de foule, nous avons  croiser des visages connus , accompagnateurs (trices)MRJC, des militants  CMR ,CCFD, La JOC, Missionnaire des Campagnes, quelques copains prêtres qui comme nous ont eu la chance de servir les Jeunes au MRJC pendant des années.  Des personnes heureuses d’être là et de se rappeler quelques souvenirs (formation commune).

Les ateliers du vendredi et samedi sont proposés autour de 5 thématiques : – agriculture et souveraineté alimentaire, – économie et travail, – vivre ensemble et habiter la terre, – institution(s) et démocratie, – Eglise, religions et spiritualités.  Les intervenants sur ces différents sujets ont fait impression par leur clarté et leur pertinence pour nous ouvrir des perspectives et des projets d’action.

Les jeunes bénévoles ont assuré  efficacement la circulation des services, la tenue des stands découvertes, leur rôle d’interprète.  Nous avons ressentis que les jeunes peuvent être compétents et entreprenants.

Le Dimanche matin, le temps était au recueillement et à la célébration. Tout est fait pour que chacun s’y retrouve. Après la liturgie de la Parole la plupart des festivaliers participent à l’Eucharistie. Ceux qui le souhaitent ont la possibilité , dans un autre lieu, de continuer pour un temps de partage de la Parole, de recueillement ,  de prière.  Nous nous retrouvons tous ensemble pour l’envoi proclamé par l’Evêque et les présidents des deux mouvements de France et d’Allemagne.

Mgr Bouilleret, l’Evêque du Doubs, dans la présidence de la messe a su apporter une parole d’espérance pour les jeunes. Pour un monde plus beau, pour une écologie raisonnée, pour la paix, il y avait cette ardeur, comme une clameur, de la part d’une jeunesse convaincue et déterminée, pour mener à bien ce monde qui nous est confié.

Chacun, chacune a sa part à prendre, jeunes et moins jeunes, dans cette transmission des valeurs reçues.

Le traité de Paix clôturait ce grand  RENDEZ-VOUS  « 100 ans après la fin de la Première Guerre Mondiale, nous ne voulons pas faire les mêmes erreurs que par passé. La Paix est une construction collective qui dépend du respect des droits, de la souveraineté et de la liberté de toute personne, et de chaque nation ».

 

Michel BARIL et Hubert LEBRETON